Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable et connaissances

Contenu

Visite du futur siège de la métropole de Rouen

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 juin 2017
jpg - 1.3 Mo
Cliquez sur l’image
Illustration : Visite du futur siège de la métropole de Rouen

Le 18 mai dernier, une visite a été organisée par la Métropole Rouen Normandie afin de présenter le futur siège de l’EPCI aux représentants nationaux et régionaux du ministère de la cohésion des territoires chargé du pilotage de la démarche ÉcoCité, et de la Caisse des Dépôts, opérateur du fonds Ville de demain. En l’occurrence cette opération de 25 M€ bénéficie d’un appui financier du Programme d’Investissements d’Avenir Ville de demain à hauteur de 4,5 M€.

Le bâtiment, qui accueillera 350 agents de la Métropole fin juin, rassemble un ensemble d’innovations technologiques exemplaires. En effet, le bâtiment est labellisé Passivhaus®, et s’avère énergétiquement autonome grâce à son isolation et sa production d’électricité (2 000 m² de panneaux voltaïques), ainsi que par l’usage de ses pompes à chaleur à flux réversible plongées dans la nappe (réseau de chaleur ou réseau de rafraîchissement).
Les toitures récupèrent l’eau pluviale afin d’alimenter les réservoirs d’eau des sanitaires, ainsi qu’un mur végétalisé intérieur. De nombreux bureaux sont instrumentés afin de suivre les consommations et les usages. Les agents conservant une main-mise partielle sur la température des bureaux et la hauteur des stores.

Le bâtiment à deux pentes, conçu par le cabinet Jacques Ferrier architectures, est couvert par une enveloppe de plaques de verres photovoltaïques et dichroïques, qui lui procurent un aspect irisé et offrent un confort d’été aux usagers. Sa silhouette se reflète sur la Seine, ses couleurs changent selon l’angle du soleil et la position de l’observateur et s’inscrivent dans une approche volontairement impressionniste. La double pente de la toiture construite enfin un rappel visuel de l’angle du dispositif de levage du pont Flaubert, tout proche, en haut des pylones.
La construction a été confiée à Véolia, qui l’a réalisée en entreprise générale et en respectant une charte « chantier propre ».

Ce futur siège de la Métropole est implanté sur le périmètre de l’écoquartier Flaubert, opération de 90 hectares de renouvellement urbain sur des friches industrialo-portuaires. Les performances environnementales de l’édifice et son esthétisme sont pour la Métropole exemplaires des attentes exprimées sur le reste de l’écoquartier (candidat à l’étape 2 du label cette année). En tant que premier bâtiment, il incarne une impulsion urbaine et illustre les ambitions environnementales escomptées.

Pied de page

Site mis à jour le 26 juillet 2017
Plan du siteMentions légalesSaisir les services de l’ÉtatLien erroné | Authentification | Flux RSS