Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

Changement climatique : visite de terrain

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 mai 2018 (modifié le 5 juin 2018)
Cliquez sur l'image - Agon-Coutainville - Corniche du Sénequet © photo SMPC en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image - Agon-Coutainville - Corniche du Sénequet © photo SMPC

Dans le cadre de la démarche « Dynamique(s) littoral », pilotée par la DGALN sous l’égide du comité national de suivi de la stratégie de gestion intégrée du trait de côte, un atelier participatif a été organisé en Normandie les 11 et 12 avril sur le thème des « projets de territoire ».

Une trentaine de participant.e.s venant de toute la France, et aux profils variés (élus, représentants des services de l’État, des collectivités, opérateurs de l’État, bureaux d’études…) s’est réunie à Coutances (Manche) pour réfléchir aux stratégies d’adaptation d’un territoire devant faire face aux enjeux du changement climatique.

En effet, le littoral de Normandie est fortement exposé aux risques littoraux et présente de multiples situations  : de vastes zones inondables situées sous le niveau marin, tels les marais du Cotentin, dans la Manche et dans le Calvados ; des côtes friables comme les falaises du pays de Caux, en Seine-Maritime ; des cordons dunaires en érosion le long des côtes du département de la Manche.

Après une introduction de l’atelier par Nicolas SORNIN-PETIT, conseiller du directeur de la DGALN, et de Bernard MEYZIE, directeur adjoint de la DREAL Normandie, les travaux ont été nourris par de nombreux retours d’expériences. La communauté de communes « Coutances Mer et Bocage », particulièrement engagée dans une dynamique de territoire, a présenté la démarche qu’elle conduit avec l’appui des services de l’État, notamment de la DDTM de la Manche, avant que l’ensemble des participant.e.s se déplace pour une visite sur site.

Le sujet de la relocalisation des logements et des activités a été largement abordé au cours de cet atelier  : comment favoriser la relocalisation ? Comment prendre en compte la loi Littoral ? Quelle intégration dans une logique d’aménagement du territoire ? Quelle concertation avec la population ?

Le député de Vendée et président du comité national de gestion intégrée du trait de côte, Stéphane BUCHOU, ainsi que Gregory GALBADOR, député de la Manche, se sont joints à une partie des travaux de l’atelier et aux visites.