Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

Une protection de biotope pour les oiseaux marins

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 juillet 2018
Cliquez sur l'image - Mouette tridactyle (M. Collard) en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image - Mouette tridactyle (M. Collard)

Le préfet du Calvados vient de prendre un arrêté protégeant 6 km de falaises du Bessin occidental sur les communes de Criqueville, Saint-Pierre du Mont, Englesqueville la percée, Louvières et Vierville.

Cet arrêté vise à préserver des oiseaux marins  : une des plus importantes colonies de France de Mouette tridactyle, des sites de reproduction de Fulmar boréal, Cormoran huppé et Faucon pèlerin. Des stations de 4 espèces végétales sont également concernées  : la Doradille marine (Asplenium marinum), l’Inule faux-crithme (Limbarda crithmoides), le Séneçon blanchâtre (Tephroseris helenitis subsp. candida) et une hépatique (Southbya nigrella).

Le Séneçon blanchâtre de la sous-espèce candide est une plante endémique [1] des côtes du Calvados et de la Seine-maritime. Il s’agit ici du premier espace destiné à protéger réglementairement cette plante. Une gestion adaptée de l’espèce pourra être réalisée avec l’acquisition récente d’une bande en sommet de falaise par le département du Calvados.

La signature de cet arrêté, prévu au plan d’actions de la Mission Inter-Services Eau et Nature (MISEN 14), permet de répondre à un objectif de la stratégie de création des aires protégées terrestres (SCAP) et correspond à une mesure de protection forte, au sein d’une aire marine protégée, comme demandé par le plan d’action pour le milieu marin (PAMM). Il s’agit de la première protection forte mise en place en Normandie depuis l’approbation du programme de mesures du PAMM ; son besoin avait été identifié à l’occasion des travaux des documents d’objectifs des zones NATURA 2000 « falaises du Bessin occidental » et « Baie de Seine occidentale ».

Une seconde mesure de protection forte, de navigation maritime cette fois, est envisagée pour compléter cet arrêté terrestre et limiter les dérangements causés par voie marine sur le secteur situé au droit de la colonie de Mouette tridactyle.

Arrêté biotope des falaises du bessin occidental (format pdf - 2.5 Mo - 09/07/2018)

[1endémique  : qualifie une espèce dont la répartition mondiale est limitée à un territoire bien délimité, ici la Normandie