Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

Une nouvelle protection de cours d’eau en Normandie : l’arrêté de protection de biotope du bassin de la Sienne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 novembre 2017
Cliquez sur l'image : c'est le premier arrêté de biotope de Normandie qui protège un insecte : la cordulie à corps fin (cliché : copyright pour Hydroscope) en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image : c’est le premier arrêté de biotope de Normandie qui protège un insecte : la cordulie à corps fin (cliché : copyright pour Hydroscope)

A la demande de la DDTM du département, le préfet de la Manche a pris le 11 octobre dernier un arrêté de préfectoral de protection de biotope sur les cours d’eau du bassin de la Sienne.

Cet arrêté, couvrant un chevelu de 600 km de cours d’eau, permet de protéger le milieu de vie de 4 espèces  :

  • le saumon atlantique,
  • l’écrevisse à pieds blancs,
  • une moule d’eau douce  : la mulette perlière
  • une libellule  : la cordulie à corps fin

Les principales mesures d’interdiction sur le lit du cours d’eau portent sur la divagation du bétail, la circulation d’engins motorisés (sauf usage agricole sur gué), le dessouchage sur les berges, la plantation de résineux ou de peuplier à moins de 10 m des berges et, pour un secteur de 6 km, la marche ou la circulation piétonne dans le cours d’eau. Des mesures complémentaires sur la création et la gestion des plans d’eau ont été prises sur l’ensemble du bassin versant.