Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques industriels et naturels

Typologies d’ouvrages

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er septembre 2016

La notion d’ouvrages hydrauliques regroupe deux types d’ouvrages  : les barrages et les digues de protection contre les inondations ou les submersions marines.


Les barrages

⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Barrage du Mesnil</i></font> en grand format (nouvelle fenêtre)
⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Barrage du Mesnil</i></font>

Un barrage est un ouvrage destiné à retenir une quantité d’eau plus ou moins importante pour différents usages, tels que la production d’énergie hydroélectrique, l’alimentation en eau potable, l’irrigation, la régulation de débit de cours d’eau, l’écrêtement de crue, la pisciculture, des activités touristiques, etc Un barrage est donc en général transversal par rapport à la vallée et barre le lit mineur et tout ou partie du lit majeur du cours d’eau.


Les digues

⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Digue maritime à Asnelles</i></font> en grand format (nouvelle fenêtre)
⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Digue maritime à Asnelles</i></font>

Une digue a vocation à contenir les inondations par débordement de cours d’eau ou submersion marine, l’objectif étant d’empêcher tant que possible que l’eau ne pénètre dans une zone peuplée ou sensible appelée « zone protégée ». Les digues sont donc construites parallèlement à un cours d’eau ou à la côte. Elles peuvent être composées de plusieurs tronçons. Si les digues sont le plus souvent constituées de remblais en terre, elles prennent aussi parfois la forme de murs en maçonnerie.

La plupart de ces ouvrages sont très anciens et font partie du paysage. Une surveillance rapprochée est indispensable pour pouvoir détecter toute anomalie ou irrégularité pouvant être le signe d’une altération de l’ouvrage de protection. En effet, en cas de crue, toute fragilité sur une digue peut conduire à sa rupture et au déferlement d’une « vague » pouvant générer de graves dommages.

⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Digue maritime dans la baie des Veys</i></font> en grand format (nouvelle fenêtre)
⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Digue maritime dans la baie des Veys</i></font>
⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Digue en bord de Seine</i></font> en grand format (nouvelle fenêtre)
⚠️ <font size='2xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Digue en bord de Seine</i></font>

Cliquez sur les images pour les agrandir - (source DREAL Normandie)




Responsabilités


La sécurité des barrages et des digues est de la responsabilité de leurs gestionnaires (propriétaire, exploitant ou concessionnaire dans le cas des barrages concédés). Il appartient à ces derniers de respecter les obligations réglementaires afférentes à ces ouvrages, obligations adaptées en fonction de leur classe.