Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

Suivi de la colonie de phoques de la Baie du Mont Saint-Michel

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 janvier 2016

Dans le cadre du rétablissement du caractère maritime du Mont Saint-Michel, le syndicat mixte Baie du Mont Saint-Michel est chargé de suivre les effets de cette opération sur les espèces d’intérêt communautaire et notamment les phoques de la Baie du Mont Saint-Michel.

Ce suivi répond aux enjeux Natura 2000 portés par la DREAL et s’inscrit plus particulièrement dans l’une des actions du documents d’objectifs du site "Baie du Mont Saint-Michel" : développer de connaissances sur les populations de mammifères marins.

Des survols aériens sont réalisés en ULM de la Baie de Mont Saint-Michel à une fréquence mensuelle entre octobre et mai et bimensuelle entre mai et septembre, depuis juin 2012.

Objectifs :

  • suivre les effectifs de phoques gris et phoques veaux-marins
  • suivre les naissances des phoques veaux-marins
  • localiser les reposoirs de basse-mer.

Une fiche synthèse annuelle est réalisée par Audrey HEMON du syndicat mixte Baie du Mont Saint-Michel ( fiche année 2012 (format pdf - 2.1 Mo - 28/01/2016)  ; fiche année 2013 (format pdf - 2.7 Mo - 28/01/2016)  ; fiche année 2014 (format pdf - 1.2 Mo - 28/01/2016) ).

La Baie du Mont Saint-Michel compte 75 phoques photo-identifiés en 2012-2013. Parmi eux, on dénombre 14 phoques gris, fréquentant la baie, en dehors de leur période de reproduction, pour le repos estival et 61 phoques veaux-marins utilisant les reposoirs pour des fonctions biologiques consommatrices d’énergie : mise-bas, allaitement, reproduction, mue.

⚠️ <font size='1xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Cliquez sur l'image pour l'agrandir</i></font>  en grand format (nouvelle fenêtre)
⚠️ <font size='1xp' face='Tunga' color="#6E6E6E"><i>Cliquez sur l’image pour l’agrandir</i></font>
Source : DREAL/SRN/PML

L’effectif maximum observé a augmenté d’une dizaine d’individus (65 en juillet 2012 / 77 en août 2013) pour le phoque veaux-marins tandis que l’effectif maximum de phoques gris reste constant (13 en été).
L’effectif observé des naissances de phoques veaux-marins est quasiment identique pour 2012 et 2013. En revanche, la période de reproduction a eu lieu entre fin juin et début septembre, en 2012 et entre juillet et août, en 2013.


Télécharger :