Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Mobilités et Infrastructures

RN 13 – Sécurisation entre Valognes et Cherbourg-en-Cotentin

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 août 2018


  Une opération inscrite au Contrat de Plan État Région (CPER) 2015-2020

Le CPER 2015-2020, signé le 2 juillet 2015, prévoit un financement de 34,5 M€ pour l’amélioration de la sécurité sur la RN13 entre Valognes et Cherbourg-en-Cotentin.
Ce financement est apporté par l’État à hauteur de 29,5 M€ et par le département de la Manche à hauteur de 5 M€.

Cette opération répond aux enjeux de sécurité routière sur la section Valognes – Cherbourg-en-Cotentin  : suppression de la totalité des carrefours plans et des accès directs des riverains sur la 2x2 voies, création d’itinéraires alternatifs pour les véhicules lents.


  Une première phase en cours sur les communes de Tollevast, Brix et Saint-Joseph

Une première tranche de 11,7 M€, financée à 100 % par l’État, porte sur des travaux à réaliser sur les communes de Tollevast, Brix et Saint-Joseph : voies de substitution et de desserte d’habitations. Ces travaux sont complétés de quelques aménagements qui répondent ponctuellement à des situations d’urgence.

Au premier semestre de cette année, il a été procédé à la création d’un accès sur la voirie locale pour deux habitations riveraines de la RN13, à Brix et Saint-Joseph, ainsi qu’au réaménagement d’un chemin agricole en voie de desserte, sur 700 mètres de longueur. Ces travaux concernent une dizaine d’habitations.

D’ici la fin de l’année 2019, des travaux du même type vont être entrepris, dans les secteurs du Pont d’Aumaille et du Hameau Josset à Brix, à l’ouest de la RN13. Dans le même temps, il est prévu d’améliorer l’insertion sur la RN13 au Hameau Saint-Thomas, et dans le même secteur, d’améliorer des chemins existants afin d’offrir aux engins agricoles une desserte alternative à la RN13.

Par ailleurs deux voies nouvelles de desserte sont à l’étude, à Saint-Joseph. Le calendrier de réalisation reste à préciser en fonction des enjeux environnementaux et des procédures légales qui y sont associés.

Parallèlement, les études se poursuivent, en vue de commencer une première tranche de travaux en 2019, qui concernera la création de 700 mètres de voies nouvelles pour desservir le hameau des Tourterelles, à l’est de la RN13, sur le territoire de la commune de Tollevast. Dans la continuité, seront engagées, la poursuite de l’itinéraire de substitution, sur 1 km de long à Tollevast, entre la bretelle d’insertion au lieu-dit « Les Jouannes » et la route de Blanchuquet, d’une part, et la liaison, contournant la carrière de Brix, entre la RD119 et la RD262, d’autre part.


  Une deuxième phase qui nécessite de nouvelles études et une nouvelle déclaration d’utilité publique

La deuxième phase des aménagements concerne la totalité de la section Valognes – Cherbourg-en-Cotentin (de l’échangeur avec la RD 902 jusqu’à l’échangeur Malraux). Financée à hauteur de 22,8 M€ (17,8 M€ Etat et 5 M€ Département de la Manche), elle comprend les aménagements suivants  :

  • Tollevast
    • la suppression d’accès riverains ;
    • l’amélioration de la desserte par la RN13, vers et depuis Cherbourg ;
    • un prolongement de la section d’itinéraire de substitution entre le hameau de Blanchuquet (commune de Tollevast) et celui du Hameau de Haut (commune de Brix).
  • Brix
    • une déviation ou un ripage ponctuel de la RN13 dans le secteur « Délasse – Hameau de haut » ;
    • un ripage de la RN13 vers l’ouest dans la traversée du hameau de Saint-Thomas ;
    • la création d’un nouveau tronçon de voie à l’est de la RN13 complétant l’itinéraire alternatif entre les bourgs de Brix et Saint-Joseph et comprenant un ouvrage de franchissement de la RN13 pour se raccorder à la RD 262.
  • Saint-Joseph
    • la réalisation d’une voie de desserte à l’ouest de la RN13 entre l’échangeur de Saint-Joseph et le château de la Frette ;
    • la réalisation d’une voie de desserte à l’est de la RN13 des hameaux de la Chasse au Clair et du Pont à la Vieille.
  • Valognes
    • le complément de l’échangeur Valognes-Ouest avec la RD902 (création de deux nouvelles bretelles et de deux giratoires sur la RD902).

Les études d’opportunité ont débuté en juin (prestataire SETEC International) et seront achevées à horizon 2019. Une concertation avec le public au titre de l’article L121-15-1 du Code de l’environnement sera organisée au moment approprié.

L’enquête publique, préalable à la DUP, pourrait ainsi s’envisager en 2021. Cette enquête publique doit être précédée sur le plan administratif et juridique de certaines étapes  : concertation interservices de l’État, consultation des collectivités territoriales concernées, consultation de l’autorité environnementale (formation du Conseil général de l’environnement et du développement durable).


Télécharger :