Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
L’autorité environnementale
 

Le rôle de l’autorité environnementale

L’autorité administrative de l’Etat, appelée "autorité environnementale", est définie à l’article L. 122-1 du code de l’environnement. Elle est chargée d’émettre un avis sur la qualité de la prise en compte de l’environnement dans les projets et les plans/schémas/programmes.
Cet avis est rendu public (publié sur internet) et intégré au dossier d’enquête publique. Il vise à informer le public, à éclairer la décision des collectivités et à accompagner le maître d’ouvrage en soulignant les points positifs et négatifs du projet ou plan/schéma/programme au regard des impacts environnementaux. Il peut faire des recommandations en vue de réduire les impacts négatifs sur l’environnement et la santé humaine.

L’avis comporte une analyse :

  • du contexte du projet ;
  • du caractère complet de l’étude d’impact ou du rapport environnemental ;
  • de la qualité et de la pertinence des informations transmises ;
  • de la qualité de la prise en compte de l’environnement ;
  • de la suffisance et du caractère approprié des mesures d’évitement, de réduction ou de compensation des impacts négatifs.

L’autorité environnementale intervient également en amont des projets plans/schémas/programmes pour :

  • décider après un examen au cas par cas de la nécessité de réaliser une étude d’impact ou une évaluation environnementale pour certains projets et plans/programmes ;
  • apporter, en amont de la réalisation de l’étude d’impact ou de l’évaluation environnementale, en réponse à la demande du maître d’ouvrage, un cadrage préalable comportant une information sur le contenu et le niveau de détail attendu pour l’étude d’impact ou évaluation environnementale.

L’autorité administrative de l’État compétente en matière d’environnement dépend de la nature des plans/schémas/programmes et projets.

L’autorité environnementale est (Article R. 122-6 et Article R. 122-17 du code de l’environnement ) :

  • le préfet de région pour l’examen au cas par cas des projets (parking, lotissement, boisement, forage…) ; -* la mission régionale d’autorité environnementale de Normandie pour l’examen au cas par cas et pour les avis sur les plans/schémas/programmes (schéma de cohérence territoriale, plan local d’urbanisme…) et pour les avis sur les projets (lotissement, parc éolien, installation classée pour le protection de l’environnement…) ; -* la formation d’autorité environnementale du Conseil général de l’environnement et du développement durable pour les projets élaborés sous maîtrise d’ouvrage de l’État ou d’un de ses établissements publics (grands ports maritimes, RFF, etc.) ainsi que pour certains plans/programmes de portée nationale ou régionale (schémas régionaux…) ;
  • le ministre chargé de l’environnement pour certains projets d’ampleur nationale.

Références :
- Code de l’environnement, Articles L. 122-1 et suivants, Article R. 122-6 et Article R. 122-17 du code de l’environnement
- Code de l’urbanisme, Articles L. 104-1 et suivants