Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

Le COmité REgional des PROfessionnels de Normandie conclut la concertation sur le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 23 février 2018 (modifié le 7 mars 2018)
La concertation sur le projet de plan de rénovation énergétique des bâtiments était le sujet principal du Comité Régional des Professionnels (CoRéPro) organisé par la DREAL Normandie le 6 février 2018.
Cliquez sur l'image - Corépro - présentation du PREB en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image - Corépro - présentation du PREB

 
Le plan de rénovation énergétique des bâtiments (PREB) constitue un des volets du plan climat et positionne la rénovation énergétique comme priorité nationale. Ce plan s’articule autour de 4 axes et 13 actions destinées à prendre en compte tous les bâtiments  : les logements, les bâtiments publics et le tertiaire privé.
 
Ce plan a fait l’objet de concertations départementales courant janvier en présence de collectivités et de bailleurs sociaux notamment. Le CoRéPro était l’occasion de l’exposer aux professionnel.les et de faire un retour sur les premiers échanges.

Cette concertation a permis d’aborder le projet de plan au regard des enjeux du parc de Normandie. La Normandie compte environ 1 792 000 logements soit 5 % du parc national. Parmi ces logements, on dénombre 297 000 logements sociaux. Une proportion importante de copropriétés sont issues de la reconstruction (1948 – 1958) rendant identifiables, d’un point de vue architectural, les villes reconstruites, dont la ville du Havre inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2015. Ce patrimoine de la reconstruction fait partie des 50 % de résidences principales construites avant la première réglementation thermique de 1974. Plus des deux tiers des logements expertisés par un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) sont considérés comme énergivores (étiquettes D, E, F et G). Ces logements ont constitué en leur temps une avancée exceptionnelle pour les familles ayant tout perdu dans les bombardements de 1940 et surtout de 1944-45. Les logements d’avant-guerre étaient certes pittoresques mais très inconfortables. Les logements de la reconstruction ont apporté, en Normandie  : l’air, le volume, la surface, la lumière et aussi plus prosaïquement, l’eau courante et les WC dans l’appartement  ! Mais si ces logements ont représenté des avancées considérables, ils ont d’emblée péché par leur mauvaise isolation acoustique, et technique. Le PREB trouve ainsi en Normandie tout son sens et son utilité.

Une soixantaine de personnes était présente parmi les principaux partenaires du bâtiment en région  : les services de l’État, le Conseil régional de Normandie, des collectivités locales en charge des politiques de l’habitat, les organisations professionnelles du bâtiment et des bureaux d’études. Deux fois par an, cette réunion permet aussi de faire le point sur l’actualité réglementaire et d’apporter des retours d’expériences sur des sujets techniques en matière de construction neuve ou de rénovation.

La séance a été complétée par une présentation de la direction régionale de l’ADEME sur les rôles et les compétences des Espaces Info Énergies.
Un point d’étape a également été réalisé sur l’expérimentation E+C- visant à construire la réglementation énergétique et environnementale de demain.
Enfin, la DREAL et l’agence régionale de santé (ARS) ont abordé les dernières évolutions réglementaires en matière de surveillance de la qualité de l’air intérieur pour les établissements recevant du public.


VIDEO - Monsieur Patrick BERG, Directeur Régional de la DREAL Normandie (durée : 2’50)
"Le temps de chargement de la vidéo est d’environ 1 minute avant le démarrage de la lecture"




VIDEO - Monsieur LEGENTIL Fabrice, Directeur Régional de l’Ademe (durée : 1’23)
"Le temps de chargement de la vidéo est d’environ 1 minute avant le démarrage de la lecture"