Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Grands dossiers

Contenu

La Préfète de Normandie a visité la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 septembre 2016 (modifié le 14 septembre 2016)
Nicole KLEIN, Préfète de région Normandie, Préfète de la Seine-Maritime, a visité, le 23 août, la réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Seine accompagnée par Bruno LECOQUIERRE, président de la Maison de l’estuaire, Nolwenn BRIAND, cheffe de la mission estuaire de la Seine et Thierry LATAPIE-BAYROO, directeur adjoint de la DREAL.

L’objectif de cette visite de terrain était, pour la Préfète, de prendre connaissance sur le terrain des espèces et milieux exceptionnels qui ont amené au classement de cet espace d’intérêt national et européen. C’était également l’occasion de présenter le travail réalisé par la Maison de l’estuaire, gestionnaire de la réserve naturelle, ainsi que les principaux enjeux.

Créée en 1997, la réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Seine a pour vocation la sauvegarde de la diversité biologique ainsi que la préservation de l’avifaune et des espèces halieutique. Cette réserve, située aux portes de l’agglomération havraise, présente un patrimoine naturel d’intérêt national et communautaire sur une mosaïque d’habitats largement anthropisés.

La réserve s’étend sur une surface de 8 528 ha partagée à parts égales entre zones terrestres et aquatiques. Elle abrite une diversité remarquable d’habitats naturels et plusieurs espèces d’oiseaux comme le butor étoilé, le râle des genêts, la spatule, l’échasse blanche, les bécasseaux, le courlis cendré. Elle accueille également de nombreux canards sur les mares  : col vert, souchet, pilet.

Les zones marines de l’embouchure abritent de nombreuses espèces benthiques comme des mollusques bivalves, de nombreux poissons (anguille, lamproie, flet) et des mammifères (phoque veau marin). Les habitats humides terrestres de la réserve sont aussi le support d’une biodiversité riche au niveau de la flore avec des espèces protégées comme la baldéllie, les ophioglosses, les charas ou la faune avec de nombreux amphibiens (triton, pélodyte).

La préfète a été accueillie à la salle Avocette du Pont de Normandie  : il s’agit de la salle de la réserve naturelle dans laquelle la Maison de l’estuaire organise des sessions d’animations et de présentation. Une exposition récente y décrit le territoire de la réserve naturelle, notamment la roselière, les mares de chasse et l’embouchure. La Maison de l’estuaire a ensuite accompagné les participants aux observatoires du reposoir sur dune, mesure compensatoire de Port 2000, destiné aux oiseaux d’eau. Ce reposoir joue un rôle important notamment pendant la période de migration mais également pour l’hivernage de bon nombre d’espèces. Ce reposoir a été créé pour les limicoles, petits échassiers s’alimentant sur les vasières. L’accès aux observatoires a été rendu public en fin d’année 2015.

La visite s’est poursuivie en amont du pont de Normandie, au cœur des prairies et de la roselière de la réserve, avec plusieurs arrêts dans les prairies subhalophiles, à proximité de mares de chasse. Elle s’est achevée par la présentation par la maison de l’estuaire du site de Millenium et du projet de reconversion des anciens bâtiments existants en un site d’accueil du public, au cœur de la réserve. Ce projet permettrait au gestionnaire d’accueillir notamment des groupes plus importants de visiteurs.

Visite de la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine
jpg - 859.6 ko
jpg - 916.5 ko






Cliquez sur les images pour les agrandir
jpg - 910.3 ko
jpg - 959.9 ko

Pied de page

Site mis à jour le 24 mai 2017
Plan du siteMentions légalesSaisir les services de l’ÉtatLien erroné | Authentification | Flux RSS