Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

La nouvelle cellule économique de la construction normande

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 avril 2016
La nouvelle cellule économique de la construction normande (CERC Normande) s’est constituée officiellement lors de sa première assemblée générale le 21 janvier 2016.
 
Logo : CERC NormandieFusion de la cellule de la construction de Basse- Normandie (le CRIEC : le Centre Régional d’Information Économique et de Concertation de la Construction et des Travaux Publics de Basse-Normandie) et de celle de Haute-Normandie (la CERHN : la Cellule Économique Régionale de Haute-Normandie), la CERC normande se met en place.

La DREAL de Normandie représente l’État au sein de ses instances (assemblée générale et conseil d’administration) et apporte son soutien financier dans son fonctionnement et dans la production de notes de conjoncture ainsi que dans la réalisation d’études partenariales.

Pour 2016, trois projets auxquels participe financièrement la DREAL sont prévus  :

  • Le baromètre régional Plan Bâtiment Durable : il s’agit de disposer d’un outil de mesure et de suivi des indicateurs trimestriels étendus à la Normandie, pouvant permettre de rendre compte de l’impact des exigences du « Plan Bâtiment Durable » et plus généralement de l’évolution du marché de la construction durable en Normandie. Ce baromètre se traduit par la production de bilans trimestriels et annuel portant sur l’analyse d’indicateurs relatifs à la rénovation énergétique du parc de logements existants, à la performance énergétique sur le logement neuf, à la performance énergétique des locaux neufs et existants ainsi qu’à l’adaptation de la filière des professionnels de la construction.
  • Le tableau de bord TP durable : il s’agit ici de construire la première édition régionale d’un tableau de bord de recensement et de suivi de la qualité des infrastructures de travaux publics ainsi que l’évaluation des démarches de développement durable engagées par les entreprises. l’objectif de ce premier numéro est de réaliser un état des lieux des données disponibles en région et au niveau régional afin de pouvoir disposer dans le temps d’une série d’indicateurs.
  • L’observatoire de l’ingénierie Normandie : Cet observatoire sera construit sur la base d’une enquête menée auprès des entreprises de maîtrise d’œuvre. L’enquête portera sur un état de l’emploi, la formation et l’activité des entreprises. Elles seront également interrogées sur les missions qui leur sont confiées par la maîtrise d’ouvrage publique et privée et sur la façon dont elles s’inscrivent dans les perspectives offertes par la loi sur la Transition Énergétique pour la Croissance Verte en particulier en matière de nouveaux gisements d’activités et d’emplois.

La CERC est associée également à la mise en œuvre du Plan de Rénovation Énergétique de l’Habitat en région.