Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

Contenu

La DREAL Normandie visite deux éco-quartiers avec son réseau « Ville Durable »

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 mai 2017 (modifié le 24 mai 2017)
L’EcoQuartier des Arondes à Roncherolles-sur-le-Vivier (Seine-Maritime)
jpg - 1.4 Mo
Cliquez sur l’image
L’EcoQuartier des Arondes à Roncherolles-sur-le-Vivier (Seine-Maritime).
 
Cette commune de 1 000 habitants avait engagé une réflexion de très longue date sur la restructuration de son centre-bourg prenant en compte une requalification de son patrimoine et un réaménagement de sa place centrale, afin d’en renforcer la centralité et de diversifier son offre de logements.

La requalification d’une friche agricole de 1,5 ha est devenue le support de son EcoQuartier, alliant la création d’un nouveau commerce de centre-bourg, d’un espace de biodiversité autour d’une mare remise en état, et de 39 logements de typologies variées. La sauvegarde, pendant les travaux et après livraison des logements, d’une colonie d’hirondelles protégées nichant dans la grange réhabilitée a nécessité toutes les attentions du maître d’ouvrage et donné son nom au nouvel "EcoQuartier des Arondes".

Ce projet reflète la volonté des élus de lutter contre l’étalement urbain et de réhabiliter la densité urbaine en milieu rural, en associant urbanisation et développement durable. Un important travail de dialogue avec la population a permis la réussite de cet objectif.
Le dispositif de location-accession mis en place pour près de la moitié des logements permet à des primo-accédants aux revenus modestes de venir s’installer à Roncherolles-sur-le Vivier, de tester leur capacité financière et de se constituer un apport financier, alors qu’ils n’auraient pas pu accéder à Roncherolles sans ce dispositif. En ciblant ainsi les jeunes couples acquéreurs d’un premier logement, et les personnes âgées qui ne souhaitent plus entretenir un grand jardin, la commune crée une nouvelle mixité sociale et intergénérationnelle.

Pour la réalisation de ce projet, la commune a bénéficié du soutien technique de la Métropole Rouen Normandie et de l’intervention de l’Etablissement public foncier de Normandie.

L’EcoQuartier des Arondes a été admis à l’étape 2 du Label EcoQuartier ("EcoQuartier en chantier") en 2014, et il se porte candidat à l’étape 3 ("EcoQuartier livré") en 2017.




L’EcoQuartier de l’Eglise à La Mailleraye-sur-Seine (Seine-Maritime), commune nouvelle d’Arelaune-en-Seine
 
jpg - 1.4 Mo
Cliquez sur l’image
EcoQuartier de l’Eglise à La Mailleraye-sur-Seine (Seine-Maritime), commune nouvelle d’Arelaune-en-Seine

Cette commune de 2 000 habitants a souhaité valoriser une dent creuse de centre-bourg constituée par un terrain de 9 000 m2 appartenant à l’archevêché de Rouen et resté libre depuis longtemps, tout en réhabilitant l’ancien presbytère jouxtant l’église, transformé en bibliothèque-médiathèque, lieu de rencontre et d’animation pour toute la commune.

L’objectif de la commune était de densifier le centre-bourg, d’améliorer l’offre de services et de révéler un bâti ancien dans une écriture contemporaine respectant les caractéristiques de ce patrimoine exceptionnel. Cette réhabilitation a été le support d’un nouveau quartier d’habitations avec la création de 24 logements sociaux BBC, mi-locatifs et mi-accession à la propriété, alliant un programme architectural bien construit, une organisation urbaine suivant la pente du terrain et une gestion écologique des eaux pluviales. Bordant le projet, les locaux d’une ancienne école ont également été transformés en logements locatifs sociaux.

La volonté forte des élus et la cohésion de l’équipe de maîtrise d’œuvre ont permis d’atteindre les objectifs du référentiel national EcoQuartier : une forte densité pour une commune de cette taille (35 logements /ha), le respect de la biodiversité avec la préservation d’arbres remarquables emblématiques, la création d’un verger conservatoire et d’un jardin de plantes aromatiques, la recherche de qualité urbaine et écologique avec une composition qui privilégie les déplacements doux par rapport à l’automobile. Les cabanes des jardins familiaux voisins de l’EcoQuartier ont été récemment remplacées afin de respecter une harmonie d’ensemble avec le revêtement bois des maisons.
Les écoliers de la commune ont participé à la plantation des arbres fruitiers d’espèces anciennes locales et ont été sensibilisés à l’entretien et au respect des arbres, avec l’assistance d’un représentant de l’association pomologique de Haute-Normandie (APHN), ce qui constitue un bel exemple de démarche participative et de transmission inter-générationnelle.

En 2016, ce projet a été sélectionné en phase finale des Victoires du Paysage et il a été admis à l’étape 3 ("EcoQuartier livré") du Label EcoQuartier.

Pied de page

Site mis à jour le 24 mai 2017
Plan du siteMentions légalesSaisir les services de l’ÉtatLien erroné | Authentification | Flux RSS