Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

La DREAL et l’ONCFS forment les guides de la baie du Mont Saint-Michel

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 février 2018
Cliquez sur l'image : Baie du Mont Saint-Michel (Audrey Hemon, Syndicat Mixte Baie du Mont Saint-Michel) en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image : Baie du Mont Saint-Michel (Audrey Hemon, Syndicat Mixte Baie du Mont Saint-Michel)
 
Pour exercer le métier de guide accompagnateur en baie du Mont Saint-Michel, il faut disposer d’une attestation de compétence délivrée par l’État.
 
Au programme des formations nécessaires à son obtention figure un module sur la préservation du patrimoine naturel ; l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et la DREAL Normandie assurent ce volet de la professionnalisation des guides.


Guide de la baie du Mont Saint-Michel, sans doute un des plus beaux métiers du monde.
Un des plus exigeants aussi car ces professionnels doivent maîtriser de nombreuses compétences  : encadrement des groupes, sécurité et premiers secours, savoirs culturels et historiques mais aussi une bonne connaissance du patrimoine naturel de la baie et des réglementations environnementales qui s’y appliquent.

La DREAL et l’ONCFS interviennent ainsi dans les différents modules de formation initiale, pour les nouveaux candidats à l’examen, ou de formation continue, nécessaire au renouvellement des attestations de compétence. Le 6 février, une quinzaine de guides ont ainsi participé à une session de ce stage. L’occasion pour les administrations de rappeler à leurs meilleurs ambassadeurs du patrimoine naturel auprès du grand public en baie, les caractéristiques écologiques exceptionnelles du site, son importance fonctionnelle primordiale et les différents aspects juridiques, notamment de droit pénal. Mais aussi un riche moment d’échange avec ceux qui connaissent parfaitement le terrain et sa fréquentation, ainsi que ses évolutions perceptibles.

Cette action s’inscrit dans le programme de travail de la DREAL pour un développement durable d’un tourisme responsable. Les vastes estrans sablo-vaseux, les végétations de prés salés, la colonie reproductrice de phoques veaux-marins, les récifs d’hermelles, les importantes populations d’oiseaux hivernants, migrateurs et nicheurs font en effet partie des éléments pour lesquels la baie du Mont Saint-Michel est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.