Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

étude pour l’optimisation du foncier des espaces d’activités économiques (ZAE)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 mai 2018 (modifié le 17 mai 2018)

La Loi ALUR, notamment, appelle les collectivités locales à intégrer des réflexions de densification et de mutation d’espaces déjà artificialisés afin de limiter l’extension urbaine sur les terres agricoles et naturelles. Cette démarche d’approche de l’usage du foncier comme une ressource à préserver et à optimiser doit également entrer en cohérence avec les objectifs de réduction d’émission de gaz à effets de serre mais aussi répondre à un contexte budgétaire de plus en plus contraint des collectivités locales, tant en investissement qu’en fonctionnement.

Le principal objectif de cette étude exploratoire est de permettre à la DREAL Normandie, ainsi qu’aux partenaires de l’aménagement et du développement économique, d’identifier les mécanismes actuellement en œuvre qui limitent l’optimisation de l’espace pour l’aménagement du foncier à vocation économique et d’envisager les leviers mobilisables pour transformer ce mode d’occupation. Ce travail vise à proposer une méthodologie adaptative et des outils aux collectivités, aménageurs et entreprises. L’objectif associé est de maîtriser voire réduire l’ouverture des terres à l’urbanisation, tout en conservant la capacité d’offrir des possibilités d’implantation à de nouvelles activités sur leur territoire, ou d’extension/adaptation pour les entreprises en place.

L’étude se déroule en trois phases et les principaux travaux et résultats sont publiés au fil de l’eau pour permettre l’appropriation la plus large possible.

Phase 1 : Synthèse d’expériences et d’entretiens

Au cours de cette première phase, le CEREMA a synthétisé les éléments issus de plusieurs travaux et démarches conduites en France et en Europe ainsi que les enseignements de plusieurs entretiens avec des partenaires impliqués dans les réflexions sur l’implantation optimisée des espaces d’activités sur le territoire.

Phase 2 (en cours) : Construction d’outils et de scénarios d’usages

Sur la base des éléments de la phase 1, de l’apport des partenaires participant à l’étude, le groupement PRAXIDEV / DIXIT / FIDAL travaille sur l’élaboration d’outils mobilisables par les acteurs de l’aménagement - collectivités, aménageurs, entreprises - ainsi que de scénarios d’usage de ces outils.

Phase 3 (deuxième semestre 2018) : Experimentation

Les outils et scénarios mis au point en phase 2 on vocation à être testés sur trois exemples permettant une représentation de cas suffisamment variés.