Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

COREPRO sur l’amiante et la performance énergétique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 août 2018 (modifié le 11 septembre 2018)
Cliquez sur l'image - Ancienne usine transformée en habitation en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image - Ancienne usine transformée en habitation

Le traitement de l’amiante dans le cadre des travaux menés par les bailleurs sociaux du Calvados et le retour d’expérience sur plusieurs bâtiments à haute performance énergétique étaient les deux sujets principaux du Comité Régional des Professionnels (COREPRO) organisé par la DREAL Normandie le 2 juillet 2018. Un point a également été fait sur les suites de la concertation du plan de rénovation énergétique des bâtiments (PREB).

La séance a démarré par la présentation du document produit par le groupe de travail sur le traitement de l’amiante dans le cadre des travaux d’entretien ou de travaux lourds menés par les bailleurs sociaux du Calvados. Piloté par la DDTM du Calvados, avec l’appui technique du CEREMA, ce groupe de travail constitué de la DREAL, de la DIRECCTE, des bailleurs sociaux du Calvados et des fédérations du bâtiment, a permis de dresser des fiches techniques permettant de gérer le risque amiante en fonction de la finalité des travaux.
Le guide regroupant toutes ces fiches sera disponible à l’automne 2018.

Le deuxième sujet concernait le retour d’expérience mené par le CD2E (Création Développement des Eco-Entreprises) pour le compte de l’Agence Qualité Construction sur les bâtiments performants. L’enquête a permis de vérifier la bonne mise en œuvre des matériaux, le confort et le bon fonctionnement des équipements de 38 bâtiments de Normandie et des Hauts-de-France visant des performances au-delà de la réglementation et s’appuyant le plus souvent sur des certifications (HQE, bâtiment passif…). Sans être exhaustifs, les principaux points d’amélioration constatés concernent la gestion du confort d’été et le fonctionnement des ventilations simples ou double flux.

Une quarantaine de personnes était présente parmi les principaux partenaires du bâtiment en région : les organisations professionnelles du bâtiment, des bureaux d’études, des collectivités locales en charge des politiques de l’habitat, le conseil régional de Normandie et les services de l’État.

Ce comité, qui se réunit deux à trois fois par an, permet de faire le point sur l’actualité réglementaire et d’apporter des retours d’expériences sur des sujets techniques en matière de construction neuve ou de rénovation.