Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, Air, Transition Énergétique

Contenu

Un lauréat normand retenu dans l’appel à projet Biomasse

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 mai 2017
jpg - 1021.2 ko
Cliquez sur l’image
La société Künkel, située au Teilleul dans le sud-Manche à proximité du Mont Saint-Michel.

Les lauréats de l’appel d’offre 2016 de la Commission de Régulation de l’Énergie portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de biomasse ont été publiés par Ségolène ROYAL, ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, le 21 mars 2017.

Dans la catégorie des petites installations de bois énergie (< 3 MWe), la Normandie a un lauréat : la société Künkel. Cette société, située au Teilleul dans le sud-Manche à proximité du Mont Saint-Michel, est spécialisée dans l’exploitation forestière, les travaux de sciage et la production de palettes de toutes dimensions aujourd’hui en plein essor.

Cette société familiale développe ses activités sur un périmètre régional, favorisant ainsi les circuits courts et la satisfaction d’une demande locale. Le projet présenté à la commission de régulation de l’énergie porte sur l’installation d’une chaudière alimentée par du bois énergie, associée à une cogénération qui produira de l’électricité (puissance électrique de 1.32 MW) et de la chaleur.
La valorisation thermique (besoins thermiques de 44 000 Mwh) permettra le séchage des palettes bois (séchoir fonctionnant aujourd’hui au gaz), le séchage des sciures et des billons destinés à la fabrication de granulés et le chauffage des bâtiments, assurant ainsi une bonne optimisation de l’installation.

La chaudière sera alimentée par 28 000 t/an de biomasse principalement constituée d’écorces permettant ainsi une valorisation de ce sous-produit aux débouchés difficiles. Le projet comprend également une unité de fabrication de pellets  : les sciures et les billons seront broyés, puis séchés avant d’être compressés pour produire des granulés.

Ce projet s’inscrit pleinement dans la politique relative à la transition énergétique et la croissance vert portée par le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer : recours au bois-énergie pour l’alimentation de la chaudière, récupération de la chaleur pour les séchoirs en remplacement du gaz, développement de l’autoconsommation, exploitation et production en circuit court, avec à la clé la création de nombreux emplois locaux directs et indirects. Le projet à l’étude depuis de nombreuses années est prêt à être lancé. La mise en service de cette installation est programmée pour la fin de l’année 2019.

Pied de page

Site mis à jour le 27 juillet 2017
Plan du siteMentions légalesSaisir les services de l’ÉtatLien erroné | Authentification | Flux RSS