Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Risques industriels et naturels
 

La région Normandie est fortement soumise aux risques, qu’ils soient naturels, industriels, chimiques, ou sanitaires. Ils peuvent mettre en péril des vies, causer des dommages économiques et modifier les équilibres écologiques.

La région est concernée par tous les risques :

Risques industriels accidentels

  • 21 plans de prévention des risques technologiques (PPRT)
  • 86 sites SEVESO (dont 49 SEVESO seuil haut)
  • plus de 10 000 km de canalisations

Risques industriels chroniques

  • Plus de 1 500 établissements soumis à autorisation
  • 230 établissements soumis à la directive IED relative aux émissions industrielles

Risques naturels

  • 858 communes concernées par un plan de prévention des risques naturels
  • plus de 250 km de digues maritimes ou fluviales

Risques miniers

La DREAL Normandie, et principalement le service risques travaille activement sur l’ensemble de ces domaines pour contribuer à la prévention des risques.

 
 
Engagé le 12 mars 2010, le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la zone industrielle et portuaire de Petit-Quevilly et Grand-Quevilly, communes situées au sud de Rouen, est soumis à enquête publique du mardi 10 octobre 2017 au jeudi 9 novembre 2017.
 
Les indicateurs du développement des projets industriels en Normandie sont au vert, et notamment dans l’Eure.
 
La DREAL Normandie a accompagné l’ouverture d’un nouveau site agro-alimentaire dans la Manche. La SCA Maîtres Laitiers du Cotentin avait pour projet la construction d’une nouvelle unité de fabrication de produits laitiers (beurre, crème) afin de fournir le marché chinois en lait UHT infantile.
 
La DREAL Normandie a reçu le 28 avril 2017 la visite de Marc Mortureux, directeur général de la prévention des risques, accompagné de Laure Tourjansky, cheffe du service des risques naturels à la direction générale de la prévention des risques (DGPR), et Jean-Luc Perrin, sous-directeur des risques chroniques et du pilotage à la DGPR.
 
A compter du 1er mars 2017, une nouvelle procédure d’autorisation intégrée, l’Autorisation environnementale unique, se met en place.