Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Risques industriels et naturels
 

La région Normandie est fortement soumise aux risques, qu’ils soient naturels, industriels, chimiques, ou sanitaires. Ils peuvent mettre en péril des vies, causer des dommages économiques et modifier les équilibres écologiques.

La région est concernée par tous les risques :

Risques industriels accidentels

  • 21 plans de prévention des risques technologiques (PPRT)
  • 86 sites SEVESO (dont 49 SEVESO seuil haut)
  • plus de 10 000 km de canalisations

Risques industriels chroniques

  • Plus de 1 500 établissements soumis à autorisation
  • 230 établissements soumis à la directive IED relative aux émissions industrielles

Risques naturels

  • 858 communes concernées par un plan de prévention des risques naturels
  • plus de 250 km de digues maritimes ou fluviales

Risques miniers

La DREAL Normandie, et principalement le service risques travaille activement sur l’ensemble de ces domaines pour contribuer à la prévention des risques.

 
 
La DREAL Normandie organise chaque année un rassemblement des services techniques des partenaires du risque littoral en Normandie, GERL pour Groupe d’Études des Risques Littoraux. Le 20 novembre, 50 participants et participantes se sont déplacés pour cette 7ᵉ édition, confirmant la pertinence et le succès de cette instance.
 
Une centaine d’élus communaux participait le 15 novembre 2018 à la deuxième édition du forum littoral de Normandie, organisé par l’État, la région Normandie et le Conservatoire du littoral. Risques littoraux et changement climatique étaient au cœur des débats.
 
Du 2 novembre 2018 au 2 mai 2019, les comités de bassin et l’État consultent le grand public et les assemblées sur les enjeux de la gestion de l’eau et des risques d’inondation pour les années 2022 à 2027.
 
Retour d’expériences des événements du 31/12/2017 au 23/02/2018 sur le tronçon Seine aval et des évènements des 4 et 5 juin sur les tronçons Iton amont et aval, puis du 12 juin 2018 sur les tronçons Eure amont et Eure moyenne et aval, Avre, Risle amont et aval, Charentonne Guiel, Orne amont, et Dives.
 
Le collège Ariane situé à Vernon (Eure) a été classé en catégorie C à l’issue du diagnostic réalisé dans le cadre de l’opération relative aux établissements sensibles, catégorie pour laquelle « le diagnostic a montré la présence de pollutions nécessitant la mise en œuvre de mesures techniques de gestion ».
 
L’École Supérieure d’Ingénieurs des Travaux (ESITC) à Caen s’est dotée d’un canal à houle qui permettra de reconstituer des conditions climatiques extrêmes afin de mieux anticiper et prévenir les impacts sur les différents ouvrages maritimes, ainsi que les infrastructures côtières et portuaires dans le cadre notamment du changement climatique.
 
La Normandie a reçu le 13 juin 2018 la visite de Cédric BOURILLET, directeur général de la prévention des risques, accompagné de Philippe MERLE, chef du service des risques technologiques à la direction générale de la prévention des risques (DGPR), Katy NARCY, adjointe à la cheffe du service des risques naturels à la DGPR et Johan FAURE, directeur de cabinet du DGPR.
 
Fermée en avril 2013, la raffinerie PETROPLUS de Petit Couronne, aux portes de Rouen, a été rachetée conjointement par VALGO et BOLLORE.
 
Le service risques de la DREAL Normandie a organisé le 17 avril 2018 à la CCI du Havre une journée d’échange avec les industriels et leurs bureaux d’études autour de thématiques risques technologiques chroniques et accidentels.
 
La raffinerie SHELL de Petit Couronne a été construite dans les années 1930 en bord de Seine. Vendue à Pétroplus dans les années 2000, cet établissement Seveso Seuil Haut faisait naturellement l’objet d’un PPRT, conjointement avec le site BUTAGAZ voisin qui faisait historiquement partie du groupe SHELL.
 
Le 20ème plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la région Normandie est approuvé. Il s’agit du 9ème PPRT approuvé pour le département de la Seine-Maritime.