Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Risques industriels et naturels
 

La région Normandie est fortement soumise aux risques, qu’ils soient naturels, industriels, chimiques, ou sanitaires. Ils peuvent mettre en péril des vies, causer des dommages économiques et modifier les équilibres écologiques.

La région est concernée par tous les risques :

Risques industriels accidentels

  • 21 plans de prévention des risques technologiques (PPRT)
  • 86 sites SEVESO (dont 49 SEVESO seuil haut)
  • plus de 10 000 km de canalisations

Risques industriels chroniques

  • Plus de 1 500 établissements soumis à autorisation
  • 230 établissements soumis à la directive IED relative aux émissions industrielles

Risques naturels

  • 858 communes concernées par un plan de prévention des risques naturels
  • plus de 250 km de digues maritimes ou fluviales

Risques miniers

La DREAL Normandie, et principalement le service risques travaille activement sur l’ensemble de ces domaines pour contribuer à la prévention des risques.

 
 
La société Shell a cédé en 2008 à la société PETROPLUS une raffinerie située à Petit-Couronne. Les difficultés financières rencontrées par la société PETROPUS l’ont conduit, après l’échec d’une tentative de revente, à arrêter définitivement l’activité de la raffinerie en 2013, laissant une friche de 220 hectares en plein cœur de l’agglomération rouennaise.
 
Prévenir les risques naturels, c’est assurer la sécurité des personnes et des biens en tenant compte des phénomènes naturels, en les anticipant. Pour les territoires les plus exposés, le plan de prévention des risques naturels (PPRN) est au centre de cette politique de prévention.
 
La réforme anti-endommagements : des réseaux à l’œuvre sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie.
 
Neuf partenaires ont signé une convention relative au suivi de la dynamique du littoral sur la façade Manche Est – mer du Nord. La première étape consiste à constituer une cartographie fine en 3 dimensions du trait de côte.
 
La Normandie présente un linéaire côtier important aux côtes sableuses et rocheuses. Elles sont fortement exposées aux risques de submersion marine et aux phénomènes d’érosion.
 
Partenariat DREAL Normandie et Université de Rennes pour modéliser le niveau des nappes.
 
Engagé le 12 mars 2010, le plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la zone industrielle et portuaire de Petit-Quevilly et Grand-Quevilly, communes situées au sud de Rouen, est soumis à enquête publique du mardi 10 octobre 2017 au jeudi 9 novembre 2017.
 
Les indicateurs du développement des projets industriels en Normandie sont au vert, et notamment dans l’Eure.
 
La DREAL Normandie a accompagné l’ouverture d’un nouveau site agro-alimentaire dans la Manche. La SCA Maîtres Laitiers du Cotentin avait pour projet la construction d’une nouvelle unité de fabrication de produits laitiers (beurre, crème) afin de fournir le marché chinois en lait UHT infantile.
 
La DREAL Normandie a reçu le 28 avril 2017 la visite de Marc Mortureux, directeur général de la prévention des risques, accompagné de Laure Tourjansky, cheffe du service des risques naturels à la direction générale de la prévention des risques (DGPR), et Jean-Luc Perrin, sous-directeur des risques chroniques et du pilotage à la DGPR.