Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Eau, Nature, Mer et Littoral
 
Le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a pour mission la protection de la biodiversité, de la ressource en eau, et de leurs écosystèmes. Cette politique ambitieuse vers une transition écologique nécessite une mobilisation des partenaires locaux et régionaux : élus, société civile, secteurs économiques dont en particulier les gestionnaires d’espaces naturels et semi-naturels. La DREAL de Normandie agit sous l’autorité du préfet de région et des préfets de départements dans le domaine de la préservation et de la protection de l’eau et de la biodiversité. Elle assure le suivi, la coordination et l’accompagnement de ces politiques, de leurs évolutions et de leur gouvernance, avec les échelons départementaux et supra-régionaux.
 
 
Les réserves naturelles de Normandie se dotent d’une exposition présentant les 14 sites régionaux.
 
Éliminer le maximum de déchets du littoral tout en conservant un environnement naturel de qualité, c’est un des défis que le Plan Régional Santé Environnement et le Plan d’Action pour le Milieu Marin ont en commun. À ce titre, la DREAL coordonne, promeut ou soutient des initiatives permettant d’atteindre cet objectif. Exemple dans le Calvados avec l’opération « Rivage Propre ».
 
Bulletin de situation hydrologique normand du mois de mars 2018
 
Dans le cadre de la 12ème semaine de la Fête de la Nature, les réserves naturelles de Normandie vous invitent à venir découvrir ces espaces naturels d’exception lors de portes ouvertes qui auront lieu les 26 et 27 mai 2018.
 
La gestion durable de la cueillette des Salicornes dans le département de la Manche. Rapport de suivi 2017 et atlas cartographique 2017 (cartes de suivi des végétations annuelles à salicornes de la haute slikke).
 
A l’initiative de la DDT, le préfet de l’Orne a pris le 8 février dernier un arrêté de préfectoral de protection de biotope sur les cours d’eau du bassin de la Rouvre en remplacement d’un arrêté précédent datant de 1986.
 
En bordure de la réserve naturelle nationale de la mare de Vauville, le couloir migratoire des amphibiens qui se reproduisent dans le site protégé est coupé par une petite route communale.
 
La présence d’un front thermique à l’ouest des eaux anglo-normandes est à l’origine d’une importante productivité biologique favorable à la présence de nombreux prédateurs supérieurs. Cela justifie ces nouveaux sites, dénommés « Nord Bretagne », intégralement superposés sur une superficie de 2 830 km², et situés sur les façades maritimes Manche Est – mer du Nord (MEMN), pour l’essentiel, et Nord Atlantique – Manche Ouest (NAMO), pour une partie plus réduite.
 
Cet appel à projets vise à soutenir et encourager des projets collectifs ambitieux de réduction de l’usage et de l’impact des produits phytosanitaires en Normandie. La date limite de candidature est fixée au 31 mai 2018.
 
En France, deux des trois populations reproductrices de phoques veaux-marins se situent en Normandie, plus particulièrement en Baie des Veys et en Baie du Mont Saint-Michel.
 
Pour exercer le métier de guide accompagnateur en baie du Mont Saint-Michel, il faut disposer d’une attestation de compétence délivrée par l’État.
 
La concertation préalable du public relative à l’élaboration du document stratégique de façade (DSF), organisée par la commission nationale du débat public (CNDP), est ouverte jusqu’au 25 mars 2018. Le DSF déclinera la stratégie nationale pour la mer et littoral à l’échelle de la façade Manche Est- Mer du Nord.
 
L’appel à projets communication Ecophyto II est lancé. Les dossiers sont à déposer jusqu’au 10 mars 2018.