Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Risques industriels et naturels
 

Risques naturels

La connaissance des risques naturels repose avant tout sur la connaissance des aléas. Autrement dit, il s’agit en premier lieu de déterminer les événements susceptibles de se produire sur le territoire, provoqués par des phénomènes naturels liés à l’eau, au vent, au soleil ou à la terre. Afin de qualifier ces événements, on cherche à déterminer leur probabilité d’occurrence, leur intensité et leur localisation.

On peut toutefois rarement accéder à toutes ces informations. Les progrès de la science permettent d’avancer mais des risques dont les facteurs déclenchant sont multiples, comme les mouvements de terrain, resteront toujours plus difficiles à appréhender qu’un risque presque uniquement lié à la pluie comme les inondations par débordement de cours d’eau.

La Normandie est concernée par plusieurs risques naturels, à des degrés variables. Le risque le mieux connu sur le territoire est le risque d’inondation. On connaît également de façon plus localisée, le risque de mouvement de terrain et le risque sismique. Ces 3 risques figurent parmi les risques majeurs du fait des conséquences graves qu’ils peuvent avoir sur les vies humaines et sur l’ampleur des dommages économiques.

Lien vers Carmen

 
 
Prévenir les risques naturels, c’est assurer la sécurité des personnes et des biens en tenant compte des phénomènes naturels, en les anticipant. Pour les territoires les plus exposés, le plan de prévention des risques naturels (PPRN) est au centre de cette politique de prévention.
 
Neuf partenaires ont signé une convention relative au suivi de la dynamique du littoral sur la façade Manche Est – mer du Nord. La première étape consiste à constituer une cartographie fine en 3 dimensions du trait de côte.
 
La Normandie présente un linéaire côtier important aux côtes sableuses et rocheuses. Elles sont fortement exposées aux risques de submersion marine et aux phénomènes d’érosion.
 
Partenariat DREAL Normandie et Université de Rennes pour modéliser le niveau des nappes.
 
La DREAL Normandie a reçu le 28 avril 2017 la visite de Marc Mortureux, directeur général de la prévention des risques, accompagné de Laure Tourjansky, cheffe du service des risques naturels à la direction générale de la prévention des risques (DGPR), et Jean-Luc Perrin, sous-directeur des risques chroniques et du pilotage à la DGPR.