Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable et connaissances

Contenu

Matinée Technique Chimie du Végétal : la Normandie s’engage sur le biosourcé

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 décembre 2016
Illustration- la Normandie s'engage sur le biosourcéLe 10 novembre 2016, la DREAL a soutenu financièrement l’organisation d’une matinée technique chimie de végétal dans les locaux de l’école d’ingénieur INSA de Rouen.

Environ 80 personnes ont ainsi pu découvrir au fil des présentations et des tables rondes  : la situation de la chimie du végétal en France présentée par Eric FIRTON – directeur de l’innovation à l’Union des Industries Chimiques (UIC), la restitution de l’étude chimie du végétal en région Normandie, un retour d’expérience d’industriels locaux déjà convaincus tel que OLVEA, TOTAL fluides ou encore SCRD Le Havre Colorants avant un partage des leviers d’action en Région.

L’enquête conduite en 2016 par l’UIC auprès de ses adhérents a permis d’identifier 28 entreprises, soit 4000 salariés travaillant sur les différentes briques de la chaîne de valeur de la chimie du végétal. Les industriels qui se sont tournés vers la chimie du végétal, à ce jour, l’ont fait pour les nouvelles fonctionnalités offertes par les molécules biosourcées et par volonté d’anticiper la réglementation. Les molécules utilisées en région sont majoritairement (46%) issues des cultures oléagineuses et importées de pays européens mais d’Afrique ou d’Amérique du Sud. Elles sont majoritairement utilisées dans les secteurs des cosmétiques, des bio-technologies, de l’alimentaire et du bâtiment. Il a été constaté une méconnaissance des ressources locales végétales par les industriels. La plateforme PIVERT créée en région Hauts-de-France a également été présentée.

A cette occasion, le comité d’expertise normand dédié à la chimie du végétal a été présenté  : il regroupe l’UIC, Noveatech, la DREAL, la DIRECCTE, l’Agence de Développement pour la Normandie et l’Ademe. Il a vocation à accompagner les projets des industriels et à créer les outils permettant un développement de la chimie du végétal en Normandie notamment via l’exploration de pistes de substitution et de création de filière locale pour 4 molécules à enjeu identifiées. La matinée s’est achevée par la visite des laboratoires de l’INSA.

Pied de page

Site mis à jour le 18 août 2017
Plan du siteMentions légalesSaisir les services de l’ÉtatLien erroné | Authentification | Flux RSS