Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau, Nature, Mer et Littoral
 

Forêt de protection

Cette procédure a été créée en 1922 pour la protection des bois et forêts situés soit à la périphérie des grandes agglomérations, soit dans des zones où leur maintien s’impose pour des raisons écologiques ou pour le bien-être des populations. Elle peut porter sur des forêts publiques ou privées.

Cette protection interdit tout changement d’affectation ou de tout mode d’occupation du sol de nature à compromettre la conservation ou la protection des boisements. La fréquentation du public peut être réglementée. Le classement est établi par décret en Conseil d’Etat. Le zonage constitue une servitude d’utilité publique opposable aux tiers, inscrite dans les documents d’urbanisme.

Il existe 4 sites sous ce type de protection réglementaire couvrant 10 130 ha en Normandie mais recouvrant 2 vocations différentes :

À enjeu de biodiversité

- Le bois Dardennes à Ducey/50
Protection par décret en 1982 en tant qu’espace à enjeu écologique. Situé dans la vallée de la Sélune, à proximité de la baie du Mont Saint Michel, le bois Dardennes couvre 80 ha de boisements reliques d’une forêt alluviale ancienne.

Acquis par le conseil départemental de la Manche dans le cadre de sa politique en faveur des espaces naturels, ce bois fait l’objet d’une gestion concertée entre l’Office National des Forêts (ONF) et le Syndicat Mixte des Espaces Littoraux (SyMEL). Les objectifs de gestion visent à préserver la mosaïque de milieux abritant de nombreuses espèces feuillues ainsi que des espèces végétales ou animales notamment l’entomofaune présentant un intérêt patrimonial.

À enjeu d’accueil du public et de préservation environnementale

L’objectif du classement de forêt péri-urbaines est de créer un cadre de vie de qualité pour le bien-être de la population en luttant contre les érosions et les envahissements des eaux, et en protégeant les sites écologiques d’intérêt général.

- La forêt de Roumare/76
Protection par décret du 30 août 2007. Couvrant 4 924 ha, ce massif forestier est situé à proximité de l’agglomération rouennaise.

- La forêt de la Londe-Rouvray/76
Protection par décret du 18 mars 1993 modifié par un décret du 14 septembre 2006. Couvrant 2 900 ha, la forêt de la Londe-Rouvray est un massif forestier périurbain situé au sud de l’agglomération rouennaise.

- La forêt d’Evreux et ses massifs périphériques
Protection par décret du 3 juillet 2007. Couvrant 2 184 ha, cette forêt de protection porte sur 6 entités boisées autour de la ville d’Evreux.