Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Climat, Air, Transition Énergétique

Trois projets de centrales photovoltaïques au sol devraient voir le jour en Normandie

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 août 2016 (modifié le 7 juillet 2017)

Afin de promouvoir le développement de la production d’énergie photovoltaïque, l’État réalise à intervalles réguliers des appels d’offres relatif à l’installation de centrales photovoltaïques sur l’ensemble du territoire. Plusieurs appels d’offres nationaux ont été lancés pour les centrales photovoltaïques de puissance supérieure à 250 kWc. L’objectif est d’accélérer le développement de projets photovoltaïques compétitifs et respectueux de l’environnement.

En Normandie, trois projets de centrales photovoltaïques, lauréats aux appels d’offres lancés en 2014 (CRE 3) et 2016 (CRE4 -1erpériode -) devraient voir le jour :

Dans le département de l’Orne, sur la commune du Château-d’Almenêches : La « ferme solaire de Surdon », d’une puissance projetée de 6 MWc, permettra la réhabilitation d’un site fortement pollué, situé près de la gare de Surdon, sur un terrain d’une superficie d’environ 16 ha.

Dans le département du Calvados, sur la commune de Colombelles : La « ferme solaire du Plateau », d’une puissance projetée de 10 MWc, sera située sur le plateau de l’ancien site de la Société Métallurgique de Normandie (SMN), sur un terrain d’une superficie d’environ 20 ha.

Dans le département de l’Eure, sur la commune de Saint-Etienne-sous-Bailleul : Le projet « Les Terres Neuves », d’une puissance projetée de 15,7 MWc, sera situé sur le site du Centre National de Protection et de Prévention (CNPP).
La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) est en charge de l’instruction des dossiers de candidature. Les DREAL apportent leurs contributions dans le cadre de l’instruction des dossiers candidats.
Ces projets disposent d’un permis de construire, octroyé par le préfet de département concerné, sur la base de l’instruction, par les directions départementales des territoires et de la Mer, d’un dossier de demande de permis de construire comportant une étude d’impact et soumis à enquête publique.